Deux rappels : le système des castes et le système éducatif

Le système des castes en Inde

 

La constitution indienne de 1950 a interdit toute discrimination entre les castes, mais, contrairement à ce qu’on a tendance à croire, elle ne les a pas abolies et paradoxalement, dans l’opinion indienne, l’importance de la caste n’a fait que croître.  

60 % des Indiens lui donnent aujourd’hui une place essentielle, contre 40 % seulement au moment de l’indépendance.

Le système des castes vient de la religion hindoue et, en dehors des minorités religieuses (Jaïns, Sikhs, Parsis, Musulmans, Bouddhistes, Chrétiens….) qui rejettent ce système, la population est traditionnellement organisée de la manière suivante :

  • les Brahmanes (prêtres – enseignants – lettrés) au sommet de la hiérarchie,
  • Les khastriya (celui qui a le pouvoir temporel : roi, princes et guerriers)
  • Les Vaishya (artisans — paysans — bergers – commerçants)
  • Les Shudra (serviteurs – le reste de la population, sauf les intouchables).

Les intouchables, encore appelés Paria, Harijan, Depressed Caste, sont aujourd’hui regroupés sous le terme « Dalits ». Accomplissant des tâches qualifiées d’impures par l’hindouïsme, ils ont été de fait rejetés de la société et du système des castes, mais aucun texte sacré ne fait référence à l’intouchabilité.

L’appellation « Dalit » est ressentie comme très péjorative dans le sud de l’Inde, et il lui est substitué le terme « Adi Dravida », qui fait référence aux dravidiens (peuples premiers de cette région).

Depuis le début, la constitution indienne a pratiqué une « discrimination positive » et voulu accorder quelques avantages aux plus démunis ». Ces dispositifs successifs ont poussé à l’établissement d’un classement administratif très complexe de la population.

Nous sommes là dans un classement administratif et non plus dans le système des castes lui-même, mais ce classement recoupe bien entendu le système des castes et nous y trouvons les personnes appartenant essentiellement aux deux castes « inférieures » ci-dessus mentionnées.

Ce classement se présente de la manière suivante :

  • Les SC (Scheduled Castes) composées de Dalits,
  • les ST (Scheduled Tribes) (700 tribus environ).
  • les OBC (Others Backward Classes)

Les OBC ont en outre été subdivisées en

  • BC (Backward Classes)
  • et MBC (Most Backward Classes).

Seules les BC sont éligibles aux politiques de discrimination positive et bénéficient de bourses d’études. On y trouve notamment des convertis chrétiens et musulmans.

 

Le système éducatif

 

Le système éducatif indien

 

L’éducation est vitale pour l’Inde, mais le taux d’analphabétisme est encore très élevé : 30,7 % pour les hommes et 40,6 % pour les femmes, avec de très grandes différences entre les âges (+/ — de 15 ans) et les états, le Kérala étant le plus éduqué avec un taux d’alphabétisation de 96 % pour les hommes et de 92 % pour les femmes (recensement de 2011).

 

Le tableau ci-dessous présente l’organisation du système éducatif indien au regard de son équivalent français :

 

Âge Système indien Équivalence système français
  Pre primary school (3 ans)     Maternelle
3 Nursery Petite section maternelle
4 LKG (lower kinder garden) Moyenne section maternelle
5 UKG (Upper kinder Garden) Grande section maternelle
               Primary school (5 ans) Primaire
6 1st Std (pre premary)   CP
7 2nd Std   CE1
8 3 rd Std   CE2
9 4 Std   CM1
10 5 Std (certificat de scolarité délivré par l’école)   CM2
  Upper primary school (3 ans)     Collège
11 6 Std     6e
12 7 Std     5e
13 8 Std     4e
  Secondary school (2 ans)   Collège + Lycée
14 9 Std     3e (Bepc)
15 10 Std Brevet (Secondary school certificate)     2de
  higher Secondary school (2 ans) Lycée
16 11 Std 1ère
17 12 Std Bac (Higher secondary certificate) Terminale (Bac)
  Études supérieures Études supérieures
18 1st year of graduation Licence 1
19 2nd year of graduation Licence 2
20 3rd year of graduation (Bachelor Degree) Licence 3 (Licence)
21 1st year of post graduation Master 1
22 2nd year of post graduation (Master Degree) Master 2
23/25 PHD en 3 ans Doctorat en 3 ans

 

Il est à noter que :

 

  • L’année scolaire débute généralement à mi-juillet et se termine à mi-mai, avec les examens en mars/avril.

L’année scolaire compte 220 jours d’école, répartis en 3 trimestres, du lundi au samedi (sauf pour les maternelles)

  • L’enseignement primaire est composé de deux cursus, ainsi que montré sur le tableau, et représente un cycle de scolarité obligatoire de 8 ans, de 6 à 14 ans,
  • Dès la « Secondary school », (9 STD) les élèves peuvent choisir de se diriger vers des formations techniques ou continuer le cursus général,
  • Il existe trois sortes d’écoles :
  • Les « Government schools » entièrement gratuites, gérées et financées par le gouvernement, mais elles manquent cruellement de moyens, classes souvent surchargées, fort taux d’absentéisme des élèves et des enseignants mal payés et souvent mal formés,

Il existe différentes sortes d’écoles :

« English Medium schools » : l’enseignement est fait en anglais

« Tamoul Medium schools » où l’enseignement est fait en Tamoul,

  • Les « Private schools » : excellent enseignement, mais sélection des enfants à l’entrée et scolarité très chère,
  • Les « Half private schools » subventionnées par le gouvernement, où les frais de scolarité sont moindres,
  • Plus de 60 % des établissements du secondaire sont privés,
  • Dans toutes les écoles : port d’un uniforme obligatoire,
  • Les meilleurs résultats sont enregistrés à Goa, au Tamil Nadu, au Karnataka et au Kérala,
  • Après le standard 12 : possibilité de choisir une spécialisation dans l’enseignement supérieur : ingénierie, commerce, administration, arts, médecine, etc..
  • Après le standard 12, l’enseignement se fait exclusivement en anglais.