Une enquête sur la vie des jeunes femmes en Inde en 2017

Beaucoup de femmes, suivies par notre Association, ont été mariées, contre leur gré, jeunes ou très jeunes et ont vécu un véritable calvaire. Mais ce sujet est tabou en Inde.
Selon la loi de 1954, une femme ne peut se marier officiellement que si elle a 18 ans révolu. Dans la réalité, 11,6% des femmes indiennes sont mariées religieusement avant 18 ans, et leurs conditions de vie sont très dures.
Une étude a été menée par la MV Fondation*, qui s’occupe du bien-être des enfants.
Elle a porté sur 46 femmes mariées, âgées de 16 à 20 ans et mariées depuis plus de deux ans, dans l’état du Telangana, au travers d’interviews approfondies.
Les résultats, parus ce mois-ci, sont éloquents :

-89% sont abusées physiquement quasiment journellement
-73% des maris boivent quotidiennement
-85% de ces femmes disent ne jamais pouvoir voir leurs amies
-91% disent que leur mari rentre tard le soir, car ils voient leurs amis
-78% ont vu leur santé se détériorer depuis leur mariage, et 67% ne peuvent discuter
de ce problème avec leur mari
-78% ressentent que leur mari ne les supporte pas
-91% de leurs mères étaient illettrées.

Voici deux extraits d’interviews :
Renuka : “J’ai été mariée j’avais juste 12 ans, avant n’avoir mes règles. J’ai été vivre dans la famille de mon mari et depuis je n’ai plus de paix. Je suis forcée de faire toutes les tâches domestiques et de m’occuper en plus des trois fils du frère de mon mari, qui vit avec nous.
Shailaja : Mariée à 17 ans, du à une surcharge continue de travail, incluant de lourdes charges à porter, au manque de nourriture et aux abus physiques de mon mari, j’ai fait une première fausse- couche à six mois. Deux mois après, de nouveau enceinte, j’ai eu une fille, ce qui a rendu toute ma belle-famille furieuse. Six mois après, nouvelle grossesse et là mon mari et ma belle-mère m’ont obligée à faire un scanner qui a montré que c’était une fille. Donc ils m’ont obligée d’avorter. Quatre mois après, enceinte pour la quatrième fois, mon mari, qui boit, me bat régulièrement. M’étant plainte à ma mère, celle-ci m’a répondu que mon père la battait aussi et que je n’avais pas à me plaindre“.

*MVF India, Trust créé en 1981, est une institution de recherche sur les transformations sociales touchant les enfants et adolescents, basée à Segunderabad
www.mvfindia.in
Autre site sur le même sujet: www.girlsnotbrides.org